ACTUALITÉS

Anticosti : Le poisson pourra enfin remonter le canal Saint-Georges!

Port-Menier, le 18 novembre 2020 — Le passage des poissons entre le golfe du Saint-Laurent et le lac Saint- Georges sera bientôt une réalité. C’est l’objectif ambitieux que s’est assigné le Comité ZIP Côte-Nord du Golfe dans le cadre d’un projet triennal du programme Fonds pour la restauration côtière de Pêches et Océans Canada. 

Pour ce faire, d’importants travaux de restauration d’une valeur d’environ 900 000 $ sont mis en oeuvre dans le canal Saint-Georges grâce à la précieuse collaboration de la municipalité de l’île d’Anticosti ainsi que de ses partenaires financiers : Pêches et Océans Canada et le ministère des Transports du Québec. La mise en oeuvre des travaux a été prise en charge par notre partenaire technique, Les Entreprises PEC.

Les travaux de restauration, qui ont débuté en octobre dernier, consistent en premier lieu à retirer des déchets et un vieux barrage en béton, et à installer deux passes migratoires pour les poissons leur permettant de contourner les obstacles existants.

La première phase des travaux se terminera à la fin du mois de novembre avec la terminaison des deux passes migratoires. Dans une seconde phase, ce projet vise à améliorer les caractéristiques écologiques de l’habitat du poisson du canal Saint-Georges. Ainsi, au début de l’été 2021, cette seconde phase consistera à restaurer les berges du canal Saint-Georges et à réaliser des aménagements fauniques pour le poisson.

À l’issue de ces travaux, la truite de mer et le saumon atlantique pourront circuler vers le lac Saint-Georges, de même qu’aux rivières Gamache et Trois Milles. Ils pourraient aussi faciliter la montaison de l’anguille d’Amérique et d’autres espèces de poisson. Au final, le canal réaménagé fournira des habitats de meilleure qualité au poisson et facilitera leur passage vers des habitats de qualité en amont reconnus par le ministère des Forêts, de la Faune et des Parcs.

Réalisation et hébergement signés tegara.ca

Admin

Ce site Web a été réalisé grâce au soutien financier du gouvernement du Canada agissant par l'entremise du ministère fédéral de l'Environnement et du Changement climatique.