Articles

Une première dans la baie de Mitis: Le Comité ZIP du Sud-de-l'estuaire réalise une transplation expérimentale de zostères marines

zostere-marineflot-continuLe Comité ZIP du Sud-de-l’Estuaire a réalisé une transplantation expérimentale de zostères marines dans la baie de Mitis grâce à l’appui financier du Programme Interactions communautaires, issu du Plan d’action Saint-Laurent 2011-2026
Cette restauration expérimentale a pour objectif d'évaluer différentes techniques de transplantation et la capacité de ce milieu naturel à se régénérer. Au cours des dix dernières années, la superficie de l'herbier de zostère marine de la baie de Mitis a considérablement diminué pour des raisons inconnues. Cet herbier est essentiel pour la faune aquatique, il sert de pouponnière, de garde-manger et d'abri pour de nombreuses espèces. De plus, il permet de diminuer la vitesse des courants et des vagues, d’augmenter la sédimentation et contribue à réduire l’érosion des berges.

Depuis l’automne 2013, le Comité ZIP mène une expérience dans la salle des bassins de l’Institut-Maurice-Lamontagne afin de produire de la zostère marine en bassins à flot continus. Au cours du mois de juin 2014, ce sont 1 300 plants de zostères marines qui ont été transplantés. Les plants récoltés dans la baie de Rimouski et issus des bassins ont été transplantés dans la baie de Mitis. Un suivi en novembre 2014, démontre un taux de survie moyen des plants de 92 % pour les six dispositifs expérimentaux utilisés. Le captage de sédiments a déjà commencé et on note une croissance des tiges et un étalement des plants.

Pour lire le communiqué de presse >>>

PARTAGER

Réalisation et hébergement signés tegara.ca

Admin