Articles

Fin de la troisième phase du projet : Bancs d’essai dans une optique de gestion intégrée face aux enjeux liés à l’érosion côtière

banc_essai_zip_idlm_150

Le Comité ZIP des Îles achève la troisième et dernière phase d’un projet de mise en œuvre de bancs d’essai ayant comme objectif principal de poursuivre les réflexions sur les pistes de solution permettant de faire face aux enjeux liés à l’érosion côtière sur l’archipel. L’initiative, complémentaire aux actions menées localement, visait à tester des méthodes de protection intégrées et écosystémiques, qui favoriseraient une gestion durable du littoral. Des suivis rigoureux ont été faits entre les mois de  juin et octobre, où l’évolution de chaque installation et du profil de plage ont été mesurées et où des mises à niveau des installations ont été effectuées lorsque nécessaire. Jusqu’à présent, les structures installées semblent efficaces puisque l’on note une bonne accumulation de sable dans la plupart des secteurs.

De nouveaux aménagements ont également été mis en place à l’automne 2014. Aux abords de la route 199, la pose de ballots de foin en bas du talus de l’emprise routière avec une recharge en sable ont été effectuées et la pente à été reprofilé, avant de tout stabiliser à l’aide d’un tapis de coco. Un banc d’essai, fabriqué de résidus de branchages, a aussi été érigé dans une brèche d’environ 200 mètres longeant le chemin d’accès au Grand Plaquier, dans le secteur de la plage de l’Hôpital à Fatima.

Parallèlement aux interventions réalisées sur le terrain, des capsules radiophoniques de sensibilisation ont été réalisées et diffusées sur les ondes de CFIM, 92,7, pendant trois semaines durant le mois d’août, et que vous pouvez écouter ici.

Notons que ces travaux constituent une suite aux phases menées en 2013-2013 qui avaient permis la réalisation d’aménagements dans quatre secteurs, soit la Dune du Sud à Havre-aux-Maisons, la plage de la Garderie à Cap-aux-Meules, la plage de Portage du Cap sur l’île de Havre-Aubert  ainsi que sur la plage du Corfu à  L’Étang-du-Nord. Ces mesures de
protection souples et expérimentales favorisent  la revalorisation de détritus (branches, casiers à homard), peu coûteux et faciles d’implantation.

Ce projet a été mené en étroite collaboration avec plusieurs acteurs du milieu (scientifiques, académiques, ministères, municipalités, organismes).

Pour lire le communiqué au complet >>>

Pour consulter le rapport "Bancs d'essai dans une optique de gestion intégrée face aux enjeux liés à l'érosion côtière" >>>

PARTAGER

Réalisation et hébergement signés tegara.ca

Admin