ACTUALITÉS

La frayère Saint-Charles à Varennes fait peau neuve!

amenagement_frayere_zip_seigneuries_dec_2016Dans le tronçon Montréal-Sorel, qui comprend Varennes, 53 espèces de poissons dont le dard de sable, le méné d’herbe, l'alose savoureuse et l'éperlan arc-en-ciel (espèces désignées menacée ou vulnérable au sens de la Loi sur les espèces menacées ou vulnérables) sont présentes. Cependant, cette portion a une moins grande diversité de poissons que les lacs fluviaux car ses contraintes physiques sont importantes : l'étroitesse, les courants rapides, la forte érosion et les variations fréquentes du niveau d'eau diminuent les habitats potentiels, tels que les herbiers aquatiques ou les frayères, pour la reproduction, l'alimentation, la croissance, etc.

En 2007, des aménagements piscicoles et une passe migratoire ont été aménagés à la confluence du ruisseau du Pays-Brûlé et de la rivière St-Charles. Cet aménagement avait pour objectif de créer des habitats de reproduction pour plusieurs espèces poissons, notamment le Grand brochet et la Perchaude. Cependant, au fil des années, les aménagements se sont détériorés.

La réhabilitation de cette frayère permet d'augmenter la superficie disponible pour les espèces de poissons de pêche récréative, mais aussi pour d’autres espèces tels les cyprins. À moyen et long termes, cette frayère aidera au renouvellement des stocks de poisson dans le fleuve Saint-Laurent dans une section où la pression anthropique et physique est importante.

Pour plus d'information >>>

PARTAGER

Réalisation et hébergement signés tegara.ca

Admin

Ce site Web a été réalisé grâce au soutien financier du gouvernement du Canada agissant par l'entremise du ministère fédéral de l'Environnement et du Changement climatique.